ENTRETIEN D’EMBAUCHE : 4 TECHNIQUES POUR VOUS METTRE EN SITUATION

Partager

 

Vous trépignez d’impatience à l’idée de passer votre entretien d’embauche. Normal cela fait si longtemps que vous attendez ce moment. Vous avez même préparé votre discours d’introduction pour l’occasion et vous avez raison. Seule ombre au tableau, vous n’avez jamais fait d’entretien et ignorez à quoi vous attendre. Mettez-vous donc en situation d’entretien et testez vos arguments grâce aux 4 techniques qui vous sont présentées.

 

1. Répétez avec un membre de votre entourage

Les premières personnes à qui vous ferez part de votre prochain entretien d’embauche sont soit vos amis, soit votre famille. Il vous est de ce fait plus facile de vous tourner vers eux pour effectuer cet exercice. Faites connaître le contenu de votre lettre de motivation, de votre CV ainsi que de l’offre d’emploi à laquelle vous avez répondu. Il pourra de cette façon se mettre dans la peau du recruteur. Muni des documents suscités, ce dernier vous interrogera de manière certes désordonnée mais plus rude que si cela était fait par un professionnel du recrutement. Répétez l’exercice avec différents interlocuteurs. Leurs avis extérieurs vous seront bénéfiques car vous aurez une idée concrète du déroulement d’un entretien d’embauche.

 

2. Sollicitez l’aide d’un coach

Un coach professionnel peut vous aider à mieux préparer vos entretiens d’embauche. Après  avoir pris les consignes avec lui pour mieux vous préparer, travaillez ensemble grâce à des séances de simulations. Le coach réussira à vous poser les questions fréquentes pour le métier que vous recherchez et saura comment vous aider à mieux répondre. Il saura interpréter votre attitude au cours de la séance de préparation et vous donnera des techniques pour gérer votre stress. Ne vous gênez surtout pas, soyez vous-même et exprimez-vous pleinement. Plus vous commettez d’erreurs avec lui, plus vous aurez des chances de vous améliorer grâce à son accompagnement. Cacher vos inquiétudes ne fera que vous fragiliser devant le recruteur au cours de l’entretien d’embauche.

 

3. Débarrassez-vous de vos tics langagiers et améliorez votre diction à l’aide d’un dictaphone ou de votre téléphone

Servez-vous de votre argumentaire sur un dictaphone ou votre téléphone (bien de téléphones mobiles sont dotés de la fonction « enregistrement »). Bien vrai que vous n’aurez pas d’avis extérieurs, vous analyserez grâce à cette technique votre voix, votre intonation et votre diction. Dans un premier temps, faites l’exercice en parlant comme à l’accoutumée. Par la suite, écoutez l’enregistrement et notez vos tics langagiers tels que «  euh !, bêh !, bon !, etc ». Faites-le à plusieurs reprises en faisant l’effort de retirer ces onomatopées, ces mots qui n’ont pas leur place dans votre propos. Ecoutez-vous à nouveau jusqu’à ce que vous constatiez que vous avez réduit ou effacé ces tics de votre discours. Cet exercice est d’une aide précieuse pour l’entretien d’embauche.

 

4. Travaillez votre gestuelle  grâce au caméscope

Nous avons tous ou presque ce geste que nous répétons incessamment quand nous parlons, cela sans même nous en rendre compte. Ne laissez pas ces gestes récurrents et gênants gâcher votre entretien. Travaillez dessus en répétant le scénario de l’entretien d’embauche devant une caméra (caméscope ou téléphone) afin de mieux les identifier. Vos gestes doivent être posés, n’agitez surtout pas vos mains dans tous les sens. Utilisez le même processus que celui du dictaphone. Au cours de l’entretien d’embauche, les recruteurs en face de vous, vous voient et vous entendent. L’avantage de cette technique est alors double. Vous pourrez travailler donc sur votre diction et sur votre gestuelle.

 

 

Ces techniques ne servent pas à réciter votre argumentaire de mémoire, même si indubitablement elles vous y conduisent ;  elles servent plutôt à vous donner de la présence lors de vos entretiens d’embauche. En les pratiquant régulièrement, vos appréhensions sur les entretiens disparaitront. Cependant en dépit de tous vos efforts, il peut advenir que le stress perturbe toutes vos bonnes résolutions. Ne paniquez surtout pas car il existe des méthodes par lesquelles vous en débarrassez avant votre entretien.

 

Patrice Bléhouet

Coach